Sansonnets, un cygne à l’envers – Pierre Thiry

sansonnets-un-cygne-a-l-envers

Titre : Sansonnets, un cygne à l’envers.
Auteur : Pierre Thiry

 

Quatrième de couverture : Ces cent sonnets sont des sourires qui le te sont adressés. Ils ont été inventé lorsque j’avais du temps : à l’arrêt d’autobus, sur le quai d’une gare SNCF, dans un train, sur une terrasse de café, dans une salle d’attente, sur un coin de table durant un repas ennuyeux, dans mon bureau, dans un magasin de chaussures, en discutant avec ma coiffeuse, en attendant un dessert au restaurant, en marchant en forêt, en essayant une nouvelle chemise, en lisant un livre, en marchant sous la pluie, en savourant un concert, en rêvant devant un arbre, en écoutant converser les sansonnets au-dessus de l’étang des cygnes… Où mènent-ils ? Vers la recette de… De quoi ? Ouvre, explore et tu verras.”

Mon avis : Alors très sincèrement, j’ai aimé lire ces sonnets, ça me change de mes lectures habituelles plutôt romancées. Malheureusement, je ne me sens pas apte à juger ce recueil. Pourquoi ? Parce que je ne lis jamais de poésie, je n’y connais rien dans cette façon d’écrire et je n’y suis visiblement pas assez sensible. Vous allez me dire “tu viens de dire que tu as aimé”, oui j’ai aimé les lire parce que ça change, c’est léger et c’est poétique, mais ça ne m’a pas touché.
Cependant j’ai tout de même été sensible au travail des mots, à la tournure des phrases, aux rimes. En fait, j’ai été sensible à un peu tout ce qui fait la poésie, aux jeux avec les mots pour les faire rimer, mais les poèmes en eux-mêmes ne m’ont pas touchés. Ce qui est dommage parce que pour moi, la poésie qui ne me touche pas, bah ça me fait vraiment ni chaud ni froid.
L’auteur ne se dit pas poète, pourtant, à mon sens il en est un, un poète des temps modernes. Après reflexion, je pense ne pas avoir accroché parce que pour moi, la poésie, c’est l’amour, les souvenirs, l’esprit torturé, la guerre. Je dois être encore trop sûr la “vieille” poésie, vous savez ce qu’on nous faisait apprendre à l’école. Cela dit, Pierre Thiry, reste un poète qui écrit très bien et sait jouer avec les mots et les faire rimer. Voilà ce qui m’a plu.

Si vous êtes plus sensible à ce style d’écriture que moi, je pense que ce recueil est fait pour vous. Sinon, il est quand même fait pour vous, mais vous ne l’apprécierez pas à sa juste valeur, comme c’est mon cas.

Je remercie encore Pierre Thiry de m’avoir envoyé ces sonnets, et m’excuse de ne pas avoir apprécié à sa juste valeur cette oeuvre à cause de mon manque de sensibilité.

Retrouvez l’auteur sur son s

Leave a Reply