Cannibales – Régis Jauffret

Bonjour !

Aujourd’hui je vais vous parler d’un second roman de la rentrée littéraire. Attention, je crois l’avoir beaucoup aimé. Je pense qu’après celui-ci il n’y en aura plus beaucoup de la rentrée littéraire, à moins que je me les fasses offrir, sait-on jamais, parce qu’ils sont chers en cette fin de mois, je n’ai pas 15 – 20€ à mettre dans tous ces livres, même si il y en a tellement qui me plaisent… Aha.

jauffret

Titre : Cannibales
Auteur : Régis Jauffret
Maison d’éditions : Seuil
Disponible chez NUMILOG à 11,99€
Disponible à la FNAC à 17€

Quatrième de couverture : “Noémie est une artiste peintre de vingt-quatre ans. Elle vient de rompre avec Geoffrey, un architecte de près de trente ans son ainé avec qui elle a eu une liaison de quelques mois. Le roman débute par un courrier d’elle adressé à la mère de cet homme pour la prier de l’excuser d’avoir rompu. Un courrier postal plutôt qu’un courrier numérique qu’elle craindrait de voir piraté. Une correspondance se développe entre les deux femmes qui finissent par nouer des liens diaboliques et projeter de dévorer Geoffrey.
Les deux femmes sont des amoureuses passionnées. La vieille dame a donné à son fils le prénom du seul homme qu’elle ait jamais aimé, mort accidentellement avant son mariage. Noémie est une “collectionneuse d’histoires d’amour”, toujours à la recherche de l’idéal tandis que Geoffrey s’efforce sans succès d’oublier cette amante qu’il a adorée.
Un sauvage roman d’amour.”

Mon avis : Vous savez que mon roman préféré c’est Les Liaisons Dangereuses de Laclos ; vous savez aussi que j’affectionne particulièrement les romans épistolaires. Donc perfect combo pour Cannibales : roman d’amour épistolaire aussi machiavélique que le chef d’oeuvre de Laclos. J’ai donc plus qu’aimé. Déjà Pauline m’a dit sur Instagram qu’elle aimait l’auteur, étant toujours de bons conseils et sachant que nous avons plus ou moins les mêmes goûts, je me suis lancée en me disant que ça allait être bien ! Et en effet, il est super ! Je le recommande même ! Oui oui ! Vous avez bien entendu !! Lisez ce roman machiavélique plein d’amour.
En fait, je me suis reconnue dans le personnage de Noémie, vous vous doutez bien, cette jeune femme collectionneuse d’histoires d’amour en espérant tomber un jour sur le bon, avec l’esprit machiavélique et l’amour de l’art. Une jeune femme qui a mon âge qui plus est, tout à fait charmante.
Pour résumer l’histoire à ma façon : Noémie largue ce vieux Geoffrey, elle envoie une lettre à Jeanne, la mère de cet homme pour s’excuser d’avoir rompu. Atypique tout de même. Non ? Puis s’ensuit une correspondance géniale entre ces deux femmes.
Au début j’étais sceptique, je me suis légèrement ennuyée sur les deux premières lettres, puis les deux femmes ont commencer à comploter afin de tuer ce Geoffrey, quel goujat aussi celui-là ! Noémie l’a largué et même pas il revient en rampant la supplier de le reprendre. C’est inadmissible on est d’accord mesdames ? Lorsqu’on jette un mec, on s’attend à ce qu’il revienne, même si on ne le reprend pas, question de principe, ils sont censés nous aimer ces cons et donc nous le montrer jusqu’au bout. Les bonnes habitudes se perdent messieurs… Faites attention ! Ces deux femmes entretiennent donc une correspondance et plus et deviennent plus que de simples amies. Ces lettres, dont j’ai retenu énormément de passages que je vous mettrai juste après, regorgent d’amour, de haine (mais qu’est-ce que la haine sinon de l’amour ?) mais surtout d’humour, alors on ne dirait pas comme ça, mais moi, j’ai trouvé ça drôle, j’ai souris en les lisants et j’espère qu’il en sera de même pour vous.

Bref, plongez-vous dans Les Liaisons Dangereuses modernes !!

Quotes :

“Même triste je ne pleure jamais. J’ai le chagrin héroïque.”

“Je vous prie à l’avenir de m’écrire sous la douche. Quand l’eau chaude les aura désagrégées, vous prierez la bonde d’avaler vos écritures avec votre crasse.”

“Vous vous imaginez que les hommes nous recherchent pour le plaisir de prendre notre corps, pour les nuits agitées qu’on leur procure, pour notre habileté à les faire grimper au paradis d’un baiser sur leur arbrisseau ? Nenni, madame, ils veulent nous habiter, nous occuper comme un pays conquis, teinter nos pensées les plus anodines, s’imaginer même que lorsque nous mordons un abricot c’est un peu de leur personne que nous croyons croquer. Ils vont jusqu’à prendre leur cul pour un soleil et nous tournant le dos sous la couette l’imaginer de ses rayons illuminer nos rêves.”

“L’amour quand il vous prend c’est votre noyau, votre pulpe, vous n’êtes plus que la branche où il coule en vous sa sève. Je sais aimer parfaitement, d’une passion impeccable flanquée d’une affection sans reproche. Je m’applique à devenir le plus beau souvenirs de mon amant, dès les premiers jours je suis déjà un cadeau d’adieu. Il ne le saura qu’à l’instant où j’en nouerai le ruban de mes doigts de Parque.”

“Sans amour, je ne suis pas sûre d’exister.”

“Méfiez-vous des musées. Les peintres d’autrefois méprisaient l’hygiène. Courbet crachait sur ses brosses pour les faire avancer, amoureux de ses statues, Michel-Ange les sautait et Van Gogh inocula la syphilis à son auto-portrait de 1888 en le frottant avec son oreille sanguinolente. Ne vous étonnez donc pas de sortir tout infectée de ces établissements.”

“L’amour est la boxe des amants et quand l’un a perdu par K-O, l’amour ne se relèvera plus jamais.”

“L’amour, c’est la seule chose qu’on ne sache pas. Cependant, quelque part, quelqu’un est aimé par quelqu’un. Personne ne prouvera jamais que ce n’est pas nous.”

“Sans amour l’existence est déprimante si vous appréciez le bonheur. Seul l’amour m’arrache, me propulse, me jette hors de moi, petite balle flottant au-dessus des corps pagayant vers l’orgasme, la coulée de lave, le raz-de-marée et puis l’accalmie, le clapotis sur le rivage.”

 A votre tour de le lire et de me donner vos passages préférés !! Personnellement, je ne les ai pas tous mis, j’ai essayé de faire un choix ahah.

Je vous embrasse,

ABL

2 Replies to “Cannibales – Régis Jauffret”

  1. Les liaisons dangereuses modernes ? Je note sans hésiter !! 🙂

    1. LesPetitsCarnetsDABL says: Reply

      En tout cas, c’est ce que j’en ai pensé !!! x)

Leave a Reply