Parle tout bas, si c’est d’amour – Sophie Chérer

bm_5201_262720

Titre : Parle tout bas, si c’est d’amour.
Auteur : Sophie Chérer
Editions : Ecole Des Loisirs
Prix broché : 9,70€

Quatrième de couverture : “Une prof de sciences naturelles à qui l’on demande de montrer à ses élèves comment dérouler un préservatif. Une dame de 87 ans qui aime parler d’amour et qui ne craint pas, si on lui pose la question, d’expliquer ce qu’est une branlette espagnole. Des parents d’élèves en colère. Un proviseur dépassé et qui aimerait juste que son épouse cesse de l’appeler Chou. Une mère qui emmène sa fille dans un funérarium pour lui montrer la dépouille mortelle de celui qui fut son premier amour. Caroline et Olivier ont seize ans, et ils aimeraient parfois que leurs parents et l’Éducation nationale cessent de vouloir à tout prix leur parler d’amour. Puisque manifestement, pour la plupart, ils n’y comprennent rien. Caroline et Olivier s’aiment. Et ils ont peur. Peur de ne pas être à la hauteur de leur amour. Peur de cesser de s’aimer. Leur coeur tremble de confiance et d’espoir. Leur amour est né sous une drôle d’étoile, sous le signe de la bravoure et du danger. Ils ont compris ce que peu d’adultes savent : c’est parfois dans la plus folle audace que réside la sagesse. Audacieux, ils vont devoir l’être encore. Bien plus qu’ils ne l’auraient jamais imaginé.”

Mon avis : Je vais commencer par ce qui me dérange. Pour moi, l’école des loisirs c’est vraiment une M.E. pour enfants… Du coup, ce roman n’a, pour moi, pas vraiment sa place ici, même si il s’adresse à la jeunesse : lycéens voire collégiens à la limite. Personnellement je l’aurais publié dans une édition moins “enfants”. Voilà c’est le seul reproche que je peux faire à ce livre.

C’est une très belle histoire d’amour, une ode à l’amour je dirais même. C’est touchant, c’est beau, c’est doux, c’est mignon, et un peu cru parfois au niveau des termes sexuels, la raison pour laquelle je trouve que l’école des loisirs n’est pas forcément bien choisie… (Parce que pour moi, l’école des loisirs c’est les livres que je lisais très jeune). Bref. Ca parle d’amour, d’avortement, d’amour de jeunesse, de devenir parents, d’assumer ses propres choix de vie, d’aller à l’encontre de la décision d’autrui.

Bref, je vous conseille fortement cette ode à l’amour.

Quotes :

“Si certains d’entre nous restent seuls, sans amour, alors que tout les pousse à l’amour, comme tout le monde, c’est que la personne qui leur était destinée est morte. La place vide à côté d’eux, ce n’est pas une place inoccupée. C’est la place de quelqu’un qui était fait pour eux et qui n’est plus là pour personne.”

“Il n’y a que les amoureux pour bien faire l’amour.”

“Pourquoi l’amour ne dure pas ? Je préfère, pour terminer sur une note optimiste, vous livrer ma recette our le faire durer. Vous prenez une pincée d’admiration réciproque, trois grosses cuillerées de dialogue quotidien, un zeste d’humour, quelques grammes d’oubli de soi, une énorme dose de vitamine mimi, une injection de rappel de voyage de noce ou de journées de réflexion, trois onces de conflits bien orchestrés, un plein verre de bonne cuisine et éventuellement de beaujolais, un kilo de vrais amis, quelques engagements communs, et l’accord tacite sur les grands principes qui vous tiennent à coeur.”

Musiques trouvées dans le roman :

 

Et visiblement, c’est un film également ! Disponible sur Youtube.

Leave a Reply