Interdit – Karine Tuil

Auteur : Karine Tuil
Titre : Interdit 
Maisons d’éditions : Le livre de poche / Grasset

Quatrième de couverture : « Je m’appelle Saül Weissmann, mais ne vous fiez pas à mon nom qui n’est pas juif en dépit des apparences. J’ai été, pendant soixante-dix ans, un imposteur pour les autres et pour moi-même. »
Ainsi commence la confession du narrateur, un vieux survivant d’Auschwitz qui apprend de la bouche d’un rabbin qu’il n’est pas juif selon la Loi de Moïse. Traqué en tant que juif pendant la guerre, le voilà rejeté par les siens et ignoré par la femme qu’il devait épouser. Saül Weissmann se trouve en proie à une véritable crise identitaire : un autre Weissmann, son double issu de la négation de sa judéité, surgit en lui-même. S’engage alors un dialogue difficile entre ce juif et ce non-juif qui cohabitent en lui. Pour Weissmann, c’est le début d’un long questionnement : quelle identité doit-il revendiquer ?

Mon avis : Comme vous le savez, j’avais eu un ENORME coup de coeur pour L’insouciance de cette même auteur. Découverte lors du Prix Landerneau ! Du coup, j’avais acheté tous ses livres ou presque, tous ceux que j’avais trouvé à la FNAC Montparnasse en tout cas.
Celui-ci n’est pas un coup de coeur, difficile de faire mieux que L’insouciance ahah ! Mais je l’ai quand même trouvé très bon, je l’ai lu d’une traite. C’est vrai, il ne fait que 140 pages… Sans le vouloir, j’ai lu ce livre qui parle de judéité et de deuxième guerre mondiale après avoir lu L’enfant de Noé d’E.E Schmitt qui est sur le même thème. Bref, Interdit est donc un roman sur les Interdits autant religieux qu’amoureux pour le coup. Il faut que je vous dise tout de suite, j’ai détesté Simone ! Elle se fout complètement de son mari, enfin vous verrez tout ça si vous lisez ce livre !
Saül Weissmann a survécu à la seconde guerre mondiale, contrairement à sa famille, mort à Auschwitz, on retrace rapidement sa vie d’après. Il souhaite se marier, mais il n’a aucun document attestant de sa judéité, sa fiancé juive, décide de le quitter puisqu’ils ne peuvent se marier religieusement. Le rabbin lui apprend donc, qu’il n’est pas juif. S’ensuit une quête identitaire difficile pour cet homme de 70 ans qui a toujours été juif, preuve en est ? Son numéro tatoué sur le poignet, souvenir du Nazisme. Mais aussi sa circoncision. Cet homme qui a vécu le pire parce qu’il était juif, vit désormais le pire parce qu’il ne sait plus qui il est…

Un sujet traité avec un certain humour qui rend le roman plus léger et un roman écrit à la première personne, comme si Saül Weissmann nous racontait son histoire ! Si comme moi, vous aimez les histoires qui ont pour thème la seconde guerre mondiale, je pense que vous ne serez pas déçus. 🙂

2 Replies to “Interdit – Karine Tuil”

  1. Coucou Annabelle

    Rien à voir avec ta revue bien que je lis ton blog tout le temps ! Je viens de voir ton instagram et je voulais te dire que tu as une peau magnifique ! C’est assez fou.
    Tu utilises des produits particulier ? Une pilule anti-acné ?

    En tout cas tu es très jolie !
    Marie

    1. LesPetitsCarnetsDABL says: Reply

      Bonjour,

      Non pas du tout. J’utilise juste les produits clinique.

Leave a Reply to marie Cancel reply