Ma vie de vendeuse en prêt-à-porter !


Blabla, Lifestyle / mardi, mai 1st, 2018

Bonjour, 

 

Aujourd’hui j’ai eu envie de vous parler de mon boulot, de ma vie de vendeuse. Et surtout de vous, ou pas, en tout cas, des clientes. C’est un peu coup de gueule parce que très sincèrement, il y a des clientes tu as envie de leur rentrer de dedans mais non, tu dois toujours sourire. Du coup, je vous ai fait une petite “compilation” des choses qui m’agacent genre beaucoup et qui me donnent envie de crier. J’espère que vous n’allez pas vous reconnaître dedans, que vous êtes des client(e)s adorables. Je parle ici de femmes parce que ma clientèle est féminine. Mais parfois, elles viennent avec leurs hommes qui ne sont pas vraiment mieux.

 

  • “Je ne sais jamais par quelle porte on rentre…!” Alors oui, le magasin a deux entrées et donc deux sorties. Il n’y a qu’ici, dans cette petite ville où les gens se demandent par où ils doivent entrer et par où ils doivent sortir… Sérieusement ? Non mais je ne sais pas, cette question est absurde à mon sens. Je ne me suis jamais demandé par quelles portes je devais entrer dans un magasin… Tant qu’il n’y a pas de panneau indiquant que c’est l’entrée du personnel. Je ne sais pas, un hypermarché a souvent plusieurs entrées, vous vous posez la question de laquelle est l’entrée et laquelle est la sortie ? Non. Et bien c’est pareil.
  • “Vous taillez petit ! D’habitude je mets du 40 et là je n’arrive même pas à fermer le 42 !!!” Mesdames, vos 20 ans et votre taille de guêpe, comme vous le dites si bien ne sont plus. Que vous ayez 20 ans, 45 ou 60 ans, il va falloir vous rendre compte de votre taille. Arrêtez de demander un 40 quand vous mettez à vu d’oeil un 36. Evidemment que le 40 va être trop grand. Et inversement, quand à vu d’oeil vous faites un 44, ne nous dites pas qu’on taille petit en essayant un 40. A force de voir des clientes, on sait, en général, assez facilement quelle taille vous faites approximativement. Alors quand on fait un 44 on arrête d’essayer à tout prix de rentrer dans un 40.
  • “Ohlalala, quel temps pourri, il fait froid, il pleut…” Sachez que nous ne restons pas enfermer à vie dans le magasin. Nous venons le matin et repartons le soir, nous avons de grandes baies vitrées pour voir l’extérieur, et n’avons donc pas besoin d’un point météo à chaque cliente qui rentre. Je sais que vous voulez parler. Mais quand il pleut, vous vous plaignez, quand il fait beau, il faut trop chaud, il y a TOUJOURS qqch. Alors STOP ! Plaignez-vous à votre mari, à votre femme, à vos enfants, à votre animal de compagnie si vous voulez, mais si toutes les clientes se plaignent du temps qu’il fait dans une même journée, je vous jure que c’est hyper agaçant.
  • “Non je n’essaie pas, je n’ai pas envie, de toute façon, si ça ne va pas je le ramène !” Alors qu’une cliente handicapée, qui a du mal à lever les bras etc, n’essaie pas en magasin car trop d’efforts, je veux bien, je suis très compréhensive et si ça ne va pas une fois essayé tranquillement chez elle, elle peut le ramener. Mais si on est au top de sa forme, qu’on essaie pas parce qu’on a la flemme et qu’on me le ramène, ça a le dont de m’énerver. Vous ne le savez peut-être pas, mais nous avons des indicateurs de performances.
  • “Je viens juste me promener pour passer le temps.” Ou les gens qui font des allers-retours entre l’extérieur et l’intérieur du magasin. Sachez que là aussi nous avons indicateurs de performances qui s’appelle le Taux de Transformation. A l’entrée de chaque magasin vous avez des bornes, antivols et celles qui ont un faisceau lumineux sont des compteurs de visiteurs. Donc si vous entrez-sortez 15 fois, ça nous compte 15 clients et donc si à la fin de la journée on a eu 10 clients qui ont fait 15 A/R , ça nous aura compter 150 clients. Et si sur les 10 clients un seul achète, mon taux de transfo est tout pourri. Et donc, dans certains magasins, ça peut amener à des remontrances de la part des supérieurs. Alors que ce n’est clairement pas de la faute de la / du conseiller(e) de vente !
  • On arrête, s’il vous plait, de venir dans un magasin 5 à 10 minutes avant la fermeture. Le magasin ferme à 19h, nous sommes payés jusqu’à 19h, donc à 19h nous partons. Dans les 5 à 10 minutes précédant l’heure de fermeture, nous avons encore à compter notre caisse, à la clôturer etc. Alors, NON, on ne vient pas faire un tour du magasin 5 minutes avant la fermeture ! On arrête de regarder un à un chaque article du magasin, dans toutes les tailles, pour faire durer le temps et faire chier la vendeuse. (Surtout quand on est la RETRAITE ! ou qu’on est PROF et qu’on vient à 18h53 un samedi !). Je tiens à vous rappeler que nous sommes des êtres humains, que nous avons une vie après le boulot, un mari, des enfants par exemple qui aimerait nous retrouver. Alors on est sympa, et on laisse la vendeuse rentrer chez elle.
  • Quand on entre dans un magasin, on est poli. On dit “Bonjour” en regardant la vendeuse et non dos à elle en se dirigeant direct vers le pull que vous avez vu. Si on lui dit en plus, “Bonjour” en la regardant et en lui faisant un sourire, c’est encore mieux ! On demande conseil plutôt que de déplier TOUS les pantalons dans TOUTES les couleurs et TOUTES les formes. Oui, les coupes slim sont toutes identiques, seules les couleurs changent. Oui le droit est assez large, et il est pareil pour toutes les couleurs. Donc on en déplie un de chaque forme, et si on hésite encore, on demande conseil, nous sommes là pour ça. Et en général, on sait quelle coupe est faite pour vous. Nous devons vous demander si on peut vous renseigner, vous être utile blablabla, ça ne vous plait pas, je sais, mais c’est notre travaille, si un responsable de la marque entre sans qu’on le reconnaisse et qu’il voit qu’on vous laisse regarder sans jamais venir vous voir, on va se faire taper sur les doigts, et dans certaines enseignes il y a même des phrases types à prononcer. Alors c’est peut être chiant, mais c’est notre travail, alors si vous ne voulez pas de renseignement, répondez-nous simplement et gentiment “Non merci je regarde.” avec le sourire. On oublie pas de dire “S’il vous plait” et “Merci” nous ne sommes pas vos chiens. On se rappelle, nous sommes tous des êtres humains. Et quand on s’en va, on dit “Au-revoir” surtout quand la vendeuse est pas loin. Non parce que quand on vous dit “Bonjour” ou “Est-ce que je peux vous renseigner ?” ou “Au revoir” et que vous faites genre vous ne nous avez pas entendu, c’est hyper impoli.
  • Exemple réel : “Bonjour Madame” Pas de réponse. Je recommence, elle n’avait peut-être vraiment pas entendu. “Bonjour Madame !” Toujours rien. Et là, la cliente : “Vous l’avez plus en 46 !!!???” “Bonjour madame :)” “Vous l’avez plus en 46 !!!???” “Non !” Oui désolé, mais des fois, c’est trop, vous n’êtes pas aimable alors pourquoi on le serait ?
  • Toujours question de politesse, on ne se connait pas, nous n’avons pas élever les cochons ensemble, alors on me dit “Vous” et non pas “Tu” JE NE SUIS PAS VOTRE COPINE !
  • Quand vous me croisez quand je fais des courses, dans la rue, au restau ou je ne sais pas, vous pouvez me dire un “Bonjour” rapide, mais pas venir me parler ! Encore une fois JE NE SUIS PAS VOTRE COPINE et surtout JE NE SUIS PAS AU TRAVAIL ! Alors laissez-moi profitez de mes moments en dehors du boulot avec mon chéri, ma famille ou des amis.
  • Toujours dans la même idée, si vous me trouvez sur Facebook, ce n’est pas la peine de m’ajouter, encore une fois, JE NE SUIS PAS VOTRE COPINE !
  • Mais JE NE SUIS PAS non plus VOTRE ASSISTANTE SOCIALE ! Il est inutile de venir monnayer de l’amitié en échange de vos achats. Votre vie, à moins que nous ayons tissés de vrais liens d’amitié, je m’en BATS LES COUILLES ! Non sérieusement, qu’est ce que vous voulez que je vous réponde ? Déjà je ne sais pas comment consoler des proches quand il arrive malheur, que quelqu’un est malade dans l’entourage d’un ami ou que quelqu’un décède, je ne sais jamais quoi dire, ça ne m’affecte déjà pas (je ne sais vraiment pas comment faire à ce sujet, une fois, une amie, pas bien, vient me dire que le meilleur ami de son père était décédé d’un accident de voiture. Tout ce que j’ai pu dire : “On meurt tous un jour”. Sérieux, j’ai un gros problème avec tout ça, je n’arrive pas à avoir des sentiments… Et je n’en fais pas exprès…) Bref, tout ça pour dire que je m’en fou que vous ayez encore une fois vomi vos médicaments après avoir mangé une tranche de pain, que vos mari est la diarrhée je m’en fou, que vous vous ennuyez, je m’en fou, que votre amie est fâchée avec vous, je m’en fou, que votre amie vous a piqué votre mec, JE M’EN FOU !!! On a TOUS nos problèmes, moi aussi, et je ne viens vous en parler dès que vous rentrer dans le magasin !
  • “Pourquoi le rose est en promo et pas le bleu marine ? Moi c’est le bleu marine que je voulais mais en promo !” Quand tu vas chez Leclerc, tu fais un scandale parce que le jambon Madrange 4 tranches est en promo et pas le 2 tranches et d’ailleurs le Fleury Michon 4 tranches n’est pas en promo non plus et tu trouves ça normal. Et bien là c’est PAREIL !
  • N’oubliez pas non plus, nous sommes certes vendeuses mais pas idiote. On a aussi des Bac + 2, 3, 4, 5 … Mais quand on ne trouve pas de boulot, on prend ce qu’il y a pour payer son crédit voiture !
  • Arrêtez de nous demander des trucs qui ne sont pas de saison. (Et vous devriez arrêter de le faire aussi pour les fruits et légumes. NON les tomates ne poussent pas en plein mois de décembre ! Arrêtez un peu. Attendez la saison, elles seront bien meilleures et souvent elles seront même produites en France et peut-être même pas loin de chez vous !) Donc non, on a pas de pantacourts en plein hiver. Non on a pas un pull en cashmere noir en plein été. Restez cohérents s’il vous plait. Ce n’est pas parce qu’il pleut une fois en plein été qu’il faut nous demander un pull en laine. Et ce n’est pas parce qu’il fait super beau une journée d’hiver qu’il faut nous demander un bermuda.
  • Nous sommes un magasin de prêt-à-porter, pas un magasin de location de vêtements. Alors on arrête de venir essayer un vêtement, le prendre parce qu’il va bien. Le mettre pour l’évènement prévu et le ramener parce que “Mon chéri n’aime pas”. Vous l’avez porté à cette événement, vous le gardez. Vous imaginez, si on faisait tous ça, ce serait pas cool pour les clientes qui le réessaient après…
  • Quand on pue la transpiration comme pas possible, on essaie pas un vêtement pour le remettre en magasin. Parce que nous, après, on le met en réserve en espérant que l’odeur parte et sinon, ça fini en défectueux. Et que font les entreprise des renvoies de produits défectueux ? Même moi je ne veux pas le savoir… Et si vous le remettez en magasin, qu’on ne fait pas attention, je doute que la cliente suivante apprécie cette odeur de transpiration. Alors s’il vous plait, prenez une douche avant, mettez du déodorant, je ne sais pas, mais faites qqch. Au moins par respect pour les autres si ce n’est pas par respect pour la vendeuse.
  • Les clientes qui, une fois arriver à la caisse, essaient systématiquement de négocier une réduction, le prix… Sachez que : Nous ne sommes pas marchands de tapis ; que nous n’avons aucun contrôle sur les prix ni sur les réductions ; que ce n’est pas une vente aux enchères !
  • “C’est cher chez vous !” Nous avons quatre vitrines, avec en général au moins quatre mannequin qui propose des produits différents. Regardez les prix en vitrine, rendez-vous compte avant de rentrer que vous trouvez ça cher plutôt que de venir nous engueuler. Comme dit précédemment, nous ne décidons pas des prix !
  • A vous les gens qui venez avec vos enfants sans les surveiller. Nous n’avons rien du tout contre les enfants, mais nous ne sommes pas une garderie. Alors merci de faire attention à vos enfants et de les éduquer avant de rentrer dans un magasin. On ne laisse pas son enfant courir dans tout le magasin, on ne le laisse pas crier, on ne le laisse pas jouer à cache-cache avec ses frères et soeurs, on ne le laisse pas mettre ses mains sales sur les miroirs / vêtements, on ne le laisse baver sur les miroirs (encore moins quand ce ne sont plus des bébés). Demandez-vous si vous trouveriez cela agréable si on venait chez vous avec nos enfants et qu’on les laisserait faire tout ça.

Voilà, c’est tout ce que j’ai en tête là tout de suite. Mais si de nouvelles choses m’arrivent, je n’hésiterais pas à vous refaire un petit article. J’aimerais que chacun prenne conscience que dans n’importe quel magasin, restaurant, médecin etc… où vous aller, vous vous rendiez compte que nous sommes aussi des être humains, on a une vie en dehors du travail, nous avons un coeur, des sentiments, des émotions, on mérite d’être respecter.

 

Sur ce, je vous souhaite une excellente journée.

 

A bientôt,

 

Annabelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.